Titre : Le dernier sur la plaine – Auteur : Nathalie Bernard

Editeur : Thierry Magnier, 2019 – Nombre de pages : 368 p.

Date de lecture : mars 2020

Résumé

« Notre territoire est immense. Nous sommes les Noconis ce qui, en langue comanche, signifie « les Errants ». Toujours en mouvement, nous suivons la transhumance des bisons. La terre est notre mère, le soleil est notre père. Les plaines sur lesquelles nous chevauchons ne nous appartiennent pas, mais notre territoire s’étend à perte de vue. »

Ainsi commence l’histoire de Quanah Parker, fils du grand chef Peta Nocona et d’une femme aux yeux clairs. Inspiré de faits réels, ce roman nous entraîne sur les traces de celui qui deviendra le dernier chef comanche à avoir vécu libre sur les grandes plaines américaines. Le destin d’un homme qui s’est battu, sa vie durant, pour tenter de sauver son peuple et sa culture.

Mon avis

J’ai lu plusieurs livres de Nathalie Bernard, mais j’ai particulièrement aimé celui-ci. C’est un roman accessible, qui nous parle d’un peuple maltraité, arraché à sa terre. L’auteur nous parle aussi d’une culture que les blancs ont tenté d’éradiquer, avec beaucoup de brutalité et de violence. Les personnages sont très forts, le personnage principal notamment m’a beaucoup émue, par son caractère. Il s’est battu sa vie entière pour défendre les siens. Un très beau roman !

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *