Titre : Le crépuscule et l’aube – Auteur : Ken Follett

Edition : Robert Laffont, 2020 – Nombre de pages : 858

Date de lecture : mars 2021

Résumé

En l’an 997, à la fin du haut Moyen Âge, les Anglais font face à des attaques de Vikings qui menacent d’envahir le pays. En l’absence d’un État de droit, c’est le règne du chaos.
Dans cette période tumultueuse, s’entrecroisent les destins de trois personnages. Le jeune Edgar, constructeur de bateaux, voit sa vie basculer quand sa maison est détruite au cours d’un raid viking. Ragna, jeune noble normande insoumise, épouse par amour l’Anglais Wilwulf, mais les coutumes de son pays d’adoption sont scandaleusement différentes des siennes. Aldred, moine idéaliste, rêve de transformer sa modeste abbaye en un centre d’érudition de renommée mondiale. Chacun d’eux s’opposera au péril de sa vie à l’évêque Wynstan, prêt à tout pour accroître sa richesse et renforcer sa domination.

Mon avis

Encore un roman magistral dans lequel je me suis plongée avec délice !

Ken Follett réussit son pari de revenir, avant les Piliers de la Terre, à Kingsbridge pour nous embarquer dans un nouveau périple historique. Le roman se lit sans aucune difficulté, le style est fluide, les personnages sont pour certains attachants, pour d’autres terriblement repoussants.

Malgré le nombre de pages, on ne s’ennuie pas une seconde, le roman est rythmé. Un roman à savourer jour après jour ou à dévorer !

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.