Titre : La vie quand elle était à nous – Auteur : Marian Izaguirre

Edition : Albin Michel, 2015 – Nombre de pages : 395 p.

Date de lecture : février 2020

Résumé

« Quand la vie était à nous »… Lola regrette le temps où son existence était peuplée de promesses et d’illusions, de livres et de discussions enflammées, d’amour et de projets pour bâtir une Espagne démocratique. L’espoir de 1936. Quinze années ont passé et ses rêves se sont envolés.  Il ne lui reste de cette époque, à elle et à son mari Matias, qu’une petite librairie dans les ruelles sombres d’un quartier de Madrid. C’est dans ce modeste lieu de résistance culturelle que Lola fait la connaissance d’Alice, une anglaise hantée par son passé et particulièrement par la mort de l’homme qu’elle aimait. Intriguée par un livre en vitrine, Alice entraîne Lola dans une lecture singulière et bouleversante : La fille aux cheveux de lin, l’histoire de Rose, anglaise comme elle, soupçonnée d’être la fille du duc d’Ashford… Une amitié sincère voit le jour à mesure que les deux femmes découvrent ce livre qui va lier leur destin à jamais. Des paysages de Normandie à l’Angleterre de la première guerre mondiale, du Paris des années folles à l’Espagne des Brigades internationales, la romancière Marian Izaguirre nous entraîne dans un véritable voyage à travers la littérature, vibrant hommage à la force des mots.

Mon avis

Ce livre était dans ma PAL depuis presque 5 ans… J’avais envie de le lire mais ne prenait pas le temps. Et cette fois, c’était le bon moment !

Le titre m’avait interpellée, et quand j’ai lu la quatrième de couverture, je savais déjà qu’il me plairait. La nostalgie que l’on ressent à cette lecture est très forte, mais pas embarrassante. Nous comprenons le personnage de Lola qui regrette les libertés retirées, les petits moments de bonheurs qui n’existent plus de la même façon.

L’amitié qui naît entre les deux femmes est touchante et l’histoire qu’elles lisent ensemble est une belle façon de se rapprocher. Le couple de libraires est également très émouvant. Leur relation de confiance et d’amour est très belle.

J’ai préféré les parties avec ces personnages plutôt que les passages de lecture mais la vie de Rose est trépidante et ses aventures prenantes tout de même.

Si vous aimez l’Espagne, l’Histoire, les histoires et les personnages attachants, n’hésitez plus et lisez-le !

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *