Titre : J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle – Autrice : Jo Witek

Edition : Actes Sud, 2021 – Nombre de pages : 176

Date de lecture : 176

Résumé

En rentrant du collège pour les vacances scolaires, Efi est convaincue qu’elle est une ado comme les autres et qu’à quatorze ans le monde lui appartient. Elle regagne son village, fière d’un bulletin de notes exemplaire. Mais cela ne compte plus pour les siens. Elle est une fille nubile à présent, c’est-à-dire : bonne à marier. Plus de liberté, plus d’horizons, plus de livres ni de balades avec les copines. Son avenir est désormais entre les mains d’un père, puis celles du mari qu’on lui a choisi. Elle est devenue une marchandise, un cadeau que s’offrent les familles. Arrachée à l’enfance, ses rêves piétinés, Efi entre dans l’enfer du mariage forcé. Son destin serait-il au XXIe siècle de vivre à jamais en servante emprisonnée ?

Mon avis

Un texte court mais d’une puissance absolue. Le thème abordé est très dur, mais il y a quand même un peu d’espoir à la fin. La question du mariage forcé et de la violence auquelle sont confronté les jeunes filles est au centre du roman, avec la question de l’école également.

Ce texte est marquant, comme souvent avec Jo Witek, et nous ne sortons pas indemne de cette lecture. Un roman très fort et nécessaire.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.