Titre : Hunger games, la ballade du serpent et de l’oiseau chanteur – Auteur : Suzanne Collins

Edition : Pocket jeunesse, 2020 – Nombre de pages : 604 p.

Date de lecture : juin 2020

Résumé

C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate. Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine.
Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

Mon avis

J’ai retrouvé avec plaisir l’univers de Suzanne Collins, qui m’avait beaucoup plu dans la trilogie initiale. J’hésitais à lire ce tome, de peur d’être déçue, surtout quand j’ai su que ce préquel était autour du personnage de Snow.

Mais finalement, j’ai bien accroché à l’histoire. Certains événements de la trilogie sont expliqués grâce à ce tome. Nous apprenons à connaître le personnage du président dans sa jeunesse, et bien qu’il soit très agaçant et parfois même ignoble déjà à cette époque, on comprend mieux son évolution.

La trilogie se suffisait à elle-même, mais j’ai tout de même pris plaisir à cette lecture.

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *